Aller au contenu principal

Visionner le premier Bulletin annuel du CIQ

13 juin 2018

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) lance le premier Bulletin annuel du CIQ, un portrait statistique de l’action des ordres professionnels québécois.

« Trop souvent méconnu, le travail colossal des 46 ordres professionnels devrait être une véritable fierté pour le Québec. Nous avons décidé d’offrir aux Québécoises et aux Québécois un portait fidèle de leur action », a expliqué Mme Gyslaine Desrosiers, présidente du CIQ.

Qualité de la pratique, syndic et processus disciplinaire

Les ordres professionnels sont responsables de la qualité de la pratique de leurs membres, de leur compétence ainsi que de l’utilisation adéquate des titres professionnels. Afin d’assurer une protection optimale de la population québécoise, le système professionnel structure une partie de son action autour de trois fonctions essentielles: l’inspection professionnelle, le syndic et le conseil de discipline.

« La régulation de la profession est au cœur de l’activité des ordres professionnels et constitue une distinction fondamentale entre ceux-ci et les associations professionnelles ou syndicales, a affirmé la présidente du CIQ. Le volume imposant de dossiers traités, tant par les services d’inspection professionnelle que par les syndics, illustre bien l’ampleur et le sérieux du travail réalisé par les ordres. »

«Un cas qui chemine jusqu’au conseil de discipline est généralement un cas très lourd. Avec 1031 plaintes déposées devant les conseils de discipline cette année, il est clair que le système fonctionne et permet de sanctionner les professionnels fautifs », a conclu Mme Desrosiers.

Ces activités de protection du public, mission première des ordres, sont entièrement financées par les cotisations des professionnels québécois. Il en est de même pour l’ensemble de l’action des ordres professionnels, du Conseil interprofessionnel du Québec et de l’Office des professions du Québec.

Relève professionnelle

Les ordres professionnels contribuent à favoriser le recrutement d’une main-d’œuvre qualifiée, l’un des plus importants défis à l’heure actuelle sur le marché du travail. En tout, les 390 000 professionnels québécois encadrés par l’un des 46 ordres représentent près de 10 % de la population active du Québec.

« Nous sommes très fiers du travail accompli par les ordres ces dernières années afin d’améliorer les processus d’admission pour les professionnels formés à l’étranger, s’est réjouie Mme Desrosiers. Avec près de 14 % des nouveaux membres provenant de l’extérieur du Québec, soit presque la même proportion que la population active issue de l’immigration, cela démontre que les ordres professionnels prennent activement part à l’intégration des professionnels nouvellement arrivés dans la province. »

 

FERMER X MEMBRES