Aller au contenu principal

Immigration – Le Conseil interprofessionnel salue le lancement de la plateforme Arrima

19 septembre 2018

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) salue le lancement de la plateforme Arrima, concrétisant la volonté d’une immigration basée sur la déclaration d’intérêt, une suite attendue de l’entrée en vigueur de la Loi sur l’immigration au Québec et des règlements en découlant. Cet outil devrait mettre fin au système actuel priorisant la règle du « premier arrivé, premier servi » dans le traitement des demandes d’immigration pour favoriser l’accueil de nouveaux arrivants répondant le mieux aux besoins des entreprises et des régions du Québec.

 « L’ouverture de la plateforme Arrima permettra certainement un meilleur arrimage entre les besoins du Québec et les aspirations des candidats à l’immigration économique », a affirmé Mme Gyslaine Desrosiers, présidente du Conseil interprofessionnel du Québec. « Par l’invitation de personnes ayant un profil en adéquation avec les priorités du Québec, ce système permettra à la fois de combler nos besoins de main-d’œuvre et de favoriser la réalisation du projet d’immigration des candidats retenus. »

Le Conseil a demandé à plusieurs reprises ces dernières années que soit revu le système de sélection des candidats à l’immigration.

Reconnaissance des diplômes et de la formation

Le CIQ salue également l’inclusion de la reconnaissance des compétences par un ordre professionnel québécois comme critère dans le processus d’évaluation de la déclaration d’intérêt. En effet, une personne ayant obtenu une reconnaissance complète ou partielle de ses diplômes et de sa formation serait priorisée sur une autre n’ayant pas effectué ces démarches avant la rédaction de sa demande. Il est en effet possible pour un candidat d’entamer ce processus de reconnaissance auprès d’un ordre professionnel à partir de son pays d’origine.

« Nous allons suivre avec intérêt la mise en place de ce nouveau système et travaillerons activement avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) afin de l’améliorer si nécessaire. Les ordres professionnels et le CIQ partagent la volonté du MIDI de favoriser une intégration réussie à la société québécoise pour l’ensemble des nouveaux arrivants », a conclu Mme Desrosiers.

À propos du Conseil interprofessionnel du Québec

Le Conseil interprofessionnel du Québec est le regroupement des 46 ordres professionnels qui comptent collectivement près de 390 000 membres, dont 61% sont des femmes, exerçant 54 professions réglementées. Il est la voix collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et agit à titre d’organisme-conseil auprès du gouvernement.

FERMER X MEMBRES