Aller au contenu principal

Le CIQ réagit à la composition du nouveau Conseil des ministres du gouvernement du Québec

19 octobre 2018

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) félicite les 13 femmes et 13 hommes qui composent le Conseil des ministres nommé par le nouveau premier ministre du Québec, M. François Legault. Soucieux de la représentation des femmes dans les sphères décisionnelles, le Conseil salue le respect de la promesse de nommer un cabinet paritaire.

Lois professionnelles

En matière de lois professionnelles, plusieurs grands chantiers attendent la nouvelle ministre de la Justice, Mme Sonia LeBel, qui devrait hériter de ces dossiers. Le corpus législatif doit être mis à jour et le traitement réglementaire doit être accéléré afin d’assurer une action efficace des ordres professionnels dans leur mission de protection du public.

« Je félicite Mme LeBel pour sa nomination et lui offre la pleine collaboration du Conseil interprofessionnel du Québec », a affirmé madame Gyslaine Desrosiers, présidente du Conseil. « Les attentes sont grandes et les divers mandats confiés à Mme LeBel seront prenants, mais je suis persuadée que nous parviendrons, ensemble, à fournir aux ordres professionnels les outils nécessaires à la pleine réalisation de leur mission de protection du public. »

Immigration

La nomination de M. Simon Jolin-Barrette à titre de ministre de l’Immigration réjouit également le CIQ. Très sensible à la réalité des ordres professionnels, M. Jolin-Barrette saura certainement rallier les différentes parties prenantes afin d’accélérer la trajectoire d’intégration des professionnels formés à l’étranger.

« Toute la question de l’intégration des professionnels immigrants est une priorité pour le Conseil est nous accueillons très positivement la nomination de M. Jolin-Barrette comme ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, a poursuivie Mme Desrosiers. Plusieurs freins sont connus, notamment les difficultés d’accès aux stages et à la formation d’appoint, mais des solutions concrètes tardent à émerger. Ce dossier doit être prioritaire pour le nouveau gouvernement. »

Virage numérique

Les professions réglementées vivent déjà les effets importants de la délocalisation de certains services professionnels et du virage numérique auquel tarde à réagir le Québec. Les ordres professionnels sont prêts à avancer et à s’adapter, mais, comme organismes délégataires de l’État, ils ne peuvent le faire sans le concours du gouvernement.

À cet effet, le Conseil salue la nomination de M. Éric Caire comme ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale et l’invite à mettre sur pied rapidement une commission d’étude permettant de saisir adéquatement l’ampleur des enjeux actuels et futurs tout en développement des pistes de solution pour adapter nos lois à ces nouvelles réalités.

À propos du Conseil interprofessionnel du Québec

Le Conseil interprofessionnel du Québec est le regroupement des 46 ordres professionnels qui comptent collectivement près de 390 000 membres, dont 61 % sont des femmes, exerçant 54 professions réglementées. Il est la voix collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et agit à titre d’organisme-conseil auprès du gouvernement.

FERMER X MEMBRES