Aller au contenu principal

Le Conseil interprofessionnel du Québec félicite M. François Legault, nouveau premier ministre du Québec

2 octobre 2018

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) félicite le chef de la Coalition avenir Québec, M. François Legault, nouveau premier ministre du Québec. Le Conseil tient également à saluer l’engagement des centaines de candidates et candidats qui ont porté les couleurs des différentes formations politiques lors de cette campagne électorale.

« Cette élection modifie substantiellement le paysage politique québécois », a affirmé Mme Gyslaine Desrosiers, présidente du Conseil interprofessionnel du Québec. « La population du Québec demande du changement et les attentes sont grandes envers la Coalition avenir Québec qui prend le pouvoir pour la première fois de son histoire. »

Un ministre avec charge exclusive s’impose

Alors que le Québec connait déjà quelques priorités du gouvernement Legault, le Conseil interprofessionnel souhaite rappeler au premier ministre que les 54 professions réglementées regroupées en 46 ordres et totalisant près de 400 000 professionnels constituent à sa face même un immense secteur de la vie sociale et économique du Québec. Ce secteur nécessite un ministre en propre.

Plusieurs des 25 lois particulières encadrant la pratique de dizaines de milliers de professionnels tardent à être mises à jour. La technologie avance, les connaissances et les compétences progressent, mais les lois stagnent. C’est très inquiétant. Le Québec doit s’ajuster à l’impact du numérique dans tous les domaines. L’intégration d’immigrants aux professions peut également demander de nombreux ajustements réglementaires.

Puisque ces travaux, combinés à la coordination du système professionnel, exigeront un effort considérable au plan gouvernemental, le CIQ demande au premier ministre de nommer une ou un ministre entièrement consacré à cette charge ministérielle plutôt que de l’ajouter, comme c’était le cas pour le gouvernement précédent, à la ministre de la Justice.

« Le ministère de la Justice a des chantiers propres et bien définis pour les prochaines années que ce soit l’informatisation de nos tribunaux, l’amélioration de l’accès à la justice ou la gestion des délais (arrêt Jordan). Alors que depuis plusieurs années la responsabilité des lois professionnelles incombe au ministre de la Justice, nous constatons que ces responsabilités sont beaucoup trop lourdes pour une seule personne. M. Legault, il est temps de nommer un ou une ministre qui agira à temps plein comme responsable des lois professionnelles », a conclu Mme Desrosiers.

À propos du Conseil interprofessionnel du Québec
Le Conseil interprofessionnel du Québec est le regroupement des 46 ordres professionnels qui comptent collectivement près de 390 000 membres, dont 61% sont des femmes, exerçant 54 professions réglementées. Il est la voix collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et agit à titre d’organisme-conseil auprès du gouvernement.

FERMER X MEMBRES